Real de Catorce

Publié le par julienclaire

Mercredi 27 juin :

C'est tout un programme pour arriver à Real de 14, village à 2700m d'altitude. Il faut d'abord prendre 2 bus qui nous emmènent loin des villes dans des paysages de plus en plus secs et montagneux tout au long d'une route pavée.

Et puis on arrive devant un tunnel et là il faut prendre un 3e bus mais plus petit car l'autre est trop gros pour passer!P6240435

Après 2,3 km dans cet ancien boyau de mine, on arrive enfin à Real de 14 et on change d'époque : la ville semble s'être arrêtée de vivre depuis plus d'un siècle! Maisons en pierre, portes de saloon, cow-boy et chevaux dans les rues tout parait authentique. P6240434

Mais il y a quand même les marchands de souvenirs moches et les touristes du dimanche pour nous rappeler que nous sommes en 2012.

Real de Catorce était une riche ville minière où on trouvait de l'or et surtout de l'argent. Les habitants au nombre de 15000 vivaient bien jusqu'à la chute du cours de l'argent au début du 20e siècle. Aujourd'hui il ne reste que 2300 habitants et beaucoup de maisons sont en ruines. C'est ce qui rend ce village si particulier et qui attire les touristes.P6240416

Et puis il y a les paysages : le village est perdu au milieu des montagnes aux portes du désert. Il y a des cactus partout mais c'est presque la seule trace végétale.

Pour bien profiter cet endroit magnifique nous nous sommes offerts 2 balades à cheval. Enfin, à 6 euros de l'heure ce n'est pas un cadeau trop cher!

Accompagnés de Vicente notre guide nous avons trotiné vers un village fantôme abandonné à la fermeture des mines.P6250458

 On est entré dans un boyau de mine...mais on n'a rien trouvé.

La balade nous a aussi permis d'avoir un super point de vue sur Real de Catorce!P6250477

Le lendemain, toujours accompagnés par Vicente, nous avons pris la direction de la montagne del Quemado, un lieu de rituel Huitchole (les indigènes du coins) très important dans le pays.P6260492

Les paysages étaient superbes avec la terre qui a pleins de couleurs différentes et tous ces cactus. On s'est régalé pendant tout le trajet.

Arrivés au sommet, Vicente nous a fait marcher en spirale pour arriver au centre du cercle où sont déposées des offrandes. Les Mexicains viennent en nombre pendant la Semaine Sainte dans cet endroit chargé d'énergie positive pour prier, sacrifier un toro et prendre des peyotes, des cactus hallucinogènes.P6260500

C'est un lieu qui donne envie de se recueillir car c'est calme et la vue est très belle : on se trouve au dessus de la plaine désertique du Mexique!P6260510

Mais on n'a pas le temps de s'enfoncer dans le désert. Une prochaine fois nous dit Vicente!

Sur le retour on a continué à se prendre pour des cow boys...enfin surtout moi!P6260520

On a eu un gros coup de coeur pour ce village. D'abord parce qu'il a beaucoup de charme et puis parce qu'après toutes les villes qu'on a visité depuis 3 semaines se retrouver en pleine nature était un vrai plaisir.

Seul désagrément : s'il est difficile d'arriver ici il est encore plus dur d'en repartir! Le petit vieux de l'office nous avait donné les horaires du bus mais c'était seulement celles du week-end! On a donc profité de ce beau village quelques heures de plus!

Après une nuit dans un motel (comme dans les films américains!) à San Luis Potosi nous sommes arrivés ce matin à Guanajuato notre dernière étape avant Mexico.

Hasta Luego

Publié dans Mexique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article